• Paris sur scène

    Parfois, tu es Paname ou nue, tu es trottoir,
    Tu t'amuses sur scène, vers l'île Saint-Louis
    Puis repentie face à Notre Dame, la divine,
    Tu plies les genoux et tu pries Saint-Michel.

    Le jour, la nuit, des vies trop étourdissantes,
    Qui s'enfoncent sous terre, des longs couloirs,
    Bouches saturées ou bien à peine fermées,
    Des cris, des joies et puis le marché aux fleurs.


    Ville des lumières, Grand Palais, Beaubourg,
    Carlton, des hôtels et courtisans sans âme,
    Les Beauvau et Matignon déguisés en Elysée
    Parcs et cimetières en ballade, divas et Opéras.

    Des tours Eiffel et même Montparnasse, fières,
    Hautaines souvent, voire blafardes quelquefois,
    Observatoires célestes des vies et des trépas,
    Etoile, muse des peintres et des troubadours.

    Très populaires la place du Tertre, Montmartre
    Et son petit funiculaire, station métro Abbesses.
    Philosophes, snobs, illettrés et chiens, parallèles,
    Flânant, les boulevards et Saint-Germain-des-Prés.

    Au nord, la Goutte d'or et le marché aux Puces,
    Fusion de vies et de peuples, image cosmopolite.
    Monopoly permanent, Gare Saint-Lazare, j'achète,
    Fin de semaine, billets aller retour pour Deauville.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :