• Le masque

    Ouvre les yeux sur le masque
    Écoute et parle à l'abstrait
    Et sent la chaleur de la terre
    Quand elle monte fécondée.

    Tire un trait à l'infini
    Et pousse la petite porte
    Ouvre l'univers à l'envi
    Sur un envol d'espoirs.

    Marche sur les chemins
    Hisse les mots de misère
    Largue les rides de ton visage
    Et ferme les yeux à la mort.

    Écoute les secrets de ton corps
    Et tresse tes cheveux en filins d'or
    Hisse ton âme au mât invisible
    Puis vois la pénombre s'éclaircir.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :