• Anamnèse

    Jaurès s'effondre et la guerre éclate.
    Les hommes garances, Joffre à la guerre.
    Gallieni presse les taxis automates,
    Nivelle plie au chemin, Verdun vaut l'enfer.

    Cendras laisse un bras dans la casemate,
    Péguy et les autres vers le cimeti-ère.
    Dans les champs de Jean la moisson se dilate,
    Foch à Saint-Gond, des vies dans les tourbi-ères.

    Les hommes vont vers la Marne et se battent,
    Proust écrit toujours, le Goncourt il espère,
    Le rude Clemenceau que le tigre flatte.

    Les mères silencieuses et volontaires,
    Mata Hari, divine puis scélérate !
    A Paris, la môme Piaf met pied à terre.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :